SERVICE DU VIN et …ASTUCES !

Grand crus ou petits vins de soif montreront le meilleurs d’eux-même s’ils sont servis de bonne façon. Petit rappels des basique et quelques astuces

Choix du verre: Jeune, vieux, rouge, rosé blanc, il existe un verre pour chaque vin, mais vous pouvez opter pour la simplicité, a savoir un verre au ballon large ( 50cl )pour aerer correctement et une ouverture ressérée pour conserver les arômes et ….transparent! la bonne hauteur de service est 1/3 du verre à peu près.

La température: pour rafraîchir rapidemment une bouteille il faut un seau à glaçons de l’eau et un peu de sel, cela fera baisser la temperature d’environ 10°c en 15 minutes, sachez qu’il est préférable de servir trop froid que pas assez car le vin finira par se réchauffer

Oxygéner sans carafes: l’oxygénation d”un vin révèle ses arômes les plus discrets, si vous n’avez pas de carafes ouvrez votre bouteille plusieurs heures à l’avance, en cas d’urgence vous pouvez faire une oxygénation éclair en transvasant votre vin à l’aide d’un entonnoir dans une autre bouteille, renouvellez l’operation plusieurs fois, vous pouvez aussi servir un peu à l’avance votre vin dans vos verres larges

Decanter sans carafe: décanter est une operation délicate qui permet de retirer le depot, pour cela il existe des carafes specifiques, si vous n’en avez pas aidez vous des épaules de la bouteille, partie située juste en dessous du goulot. En versant dans le verre, faites en sorte d’arrêter les dépots à cet endroit en servant lentement

Conserver une bouteille de Champagne ouverte: Pas d’autre choix que le bouchon spéciale destiné à fermer hermétiquement la bouteille. La petite cuillère dans le goulot ne sert à rien! Placez votre bouteille entamée ailleurs que dans la porte du frigo qui s’ouvre et se referme sans cesse!

Conserver son vin sans pompe à vide d’air: Si vous ne disposez pas du fameux outil pour mettre votre bouteille sous vide, l’idéal est de transvaser votre vin dans un contenant plus petit afin de diminuer le contact avec l’air, conservation d’environ deux jours

Blanc sur Rouge rien ne bouge, rouge sur Blanc tout fout le camp ! Cette expression n’a plus cours avec les nouveaux vins de plus en plus fins.En effet, il est possible d’aller à l’encontre de cette coutume.  Certains cépages ( Gamay, Pinot noirs..) donnent des vins légers, notamment ceux de la Loire, du Beaujolais ou de Bourgogne. Dans ces cas-là, il est tout à fait possible de commencer par du rouge et de poursuivre par du blanc. Bien sûr certains rouges sont capiteux et riches (Bordelais, Rhône, Languedoc ou Roussillon) il sera donc préférable de débuter avec les blancs.